Ni vus ni connus – Risques de corruption dans la chaîne d’approvisionnement de cobalt

Le rapport Ni Vus Ni Connus documente comment les grandes entreprises qui achètent du cobalt en RDC ne font pas assez pour atténuer les risques de corruption potentiels dans leurs chaînes d’approvisionnement. Cela est en contradiction avec leur soutien public aux directives de l’OCDE sur la diligence raisonnable relatives aux chaînes d’approvisionnement en minerais. Les entreprises qui achètent des produits dans des zones à haut risque comme le Congo devraient montrer qu’elles ont pris des mesures pour s’assurer que leurs fournisseurs ne se livrent pas à des activités potentiellement corrompues.

En collaboration avec la Faculté de droit de Sciences Po, Resource Matters a mené une enquête auprès de 14 entreprises pour lesquelles il y a lieu de croire qu’elles peuvent directement ou indirectement s’approvisionner en cobalt à Glencore au Congo. Resource Matters leur a demandé d’expliquer les mesures qu’ils avaient prises pour limiter les risques de corruption découlant des paiements de Glencore à Dan Gertler, un homme d’affaires sanctionné pour corruption par l’administration américaine. Selon les estimations de Resource Matters, Glencore devait en moyenne 200 000 dollars par jour à Gertler. Aucun des clients identifiés n’a pu démontrer qu’il avait correctement résolu ce problème.

Categories

Categories:

Regions:

Resources:

Project: ,

Types:

Languages:

Matters:

Conpanies: , ,