15 questions à la Gécamines sur le prêt de €200 millions

Le 23 décembre 2019, la Gécamines a diffusé un communiqué de presse en réponse à la polémique autour du prêt de 200 millions d’euros qu’une société affiliée à Dan Gertler lui a fait peu avant qu’il ne soit sanctionné aux Etats-Unis pour corruption. Si le communiqué permet de clarifier certains faits, il suscite aussi de nombreuses nouvelles questions.

Une des principales questions se rapporte à l’avance fiscale que la Gécamines dit avoir faite à base du prêt. Pourquoi une société commerciale endettée qui souhaite relancer sa production utilise-t- elle un prêt pour faire une avance fiscale, c’est-à-dire payer des taxes dont elle n’est pas redevable ? La cour des comptes et les parlementaires congolais ont-ils vu la trace de cette avance lors de la reddition des comptes ?

Par ailleurs, quelles mesures la Gécamines a-t-elle prise pour éviter que les $150 millions qu’elle vient de recevoir de KCC ne seront pas transférés à Ventora Development, une entité sanctionnée par le Département du Trésor américain ?

Dans le cadre de la campagne Le Congo n’est pas à vendre, les organisations signataires soulèvent 20 questions qui méritent un éclaircissement urgent.

CongoPasAVendre – 15 questions à la Gécamines sur les 200 millions